Avocat droit de visite pour les grands-parents à Grenoble (38)

La résidence alternée et le droit de visite des enfants sont deux questions consécutives du divorce, et de la séparation en général. Si par ces questions nous assimilons souvent les parents, il ne faut pas oublier que le divorce concerne aussi les grands-parents, qui, parfois, ne peuvent parvenir à voir leurs petits-enfants.

En qualité d'avocat assermenté, Maître KESTENES intervient principalement au tribunal de grande instance ainsi qu'à la cour d'appel de Grenoble, pour toute affaire de droit de visite des grands-parents d'Echirolles ou encore de Voiron.

La procédure à engager

Votre fils ou votre fille divorce ou se sépare de son partenaire de pacs ou de son concubin, vous ne parvenez pas à voir vos petits-enfants.

Vous avez la possibilité d'engager une procédure devant le Tribunal de grande instance dans la mesure où la loi prévoit le droit pour l'enfant d'avoir des relations avec ses grandsparents.

Vous devez ainsi engager une procédure dite « contentieuse », à l'encontre des deux parents et devant le Juge aux affaires familiales du Tribunal de grande instance du lieu de résidence du ou des petits-enfants.

L'assistance d'un avocat est obligatoire pour engager cette procédure.

Ce que vous devez prouver

Dans le cadre de la procédure il vous appartient de démontrer qu'il est dans l'intérêt de vos petits-enfants de conserver des relations avec leurs grands- parents.

Votre avocat à Grenoble, Maître KESTENES, défend votre dossier devant les juridictions compétentes aux niveaux de l'attribution et du territoire.

En tant qu'avocat inscrit au Barreau de Grenoble, Maître KESTENES vous assiste dans le cadre de cette procédure devant le tribunal de grande instance de Grenoble, mais également devant les juridictions à proximité (Nord-Isère, Savoie, Haute-Savoie, Rhône.).

Elle exerce ainsi notamment sa profession d'avocat pour les habitants de Vienne, Grenoble, Echirolles, Voiron...

Son expérience en droit de la famille acquise pendant sa carrière d'avocat et son sens de l'écoute vous sont utiles non seulement pour apprécier l'opportunité d'engager cette procédure mais encore pour recueillir l'ensemble des éléments qui permettent de démontrer qu'il est dans l'intérêt de l'enfant de maintenir des relations avec ses grandsparents et de proposer un droit de visite et d'hébergement raisonnable.

Contact

Les actualités 
í